Photo de filante pfo 2 2x

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Photo defilante PFO 1

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Photo defilante C W 1

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Photo defilante C W 2

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Photo defilante USAN 1

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Photo defilante USAN 2

Overstromingen in het Leiebekken bestrijden door middel van gecoördineerde en grensoverschrijdende acties

Nieuws

TRAVAUX D’AMENAGEMENTS ECOLOGIQUE DU BASSIN DE LA BECQUE DU MONT NOIR A SAINT JANS CAPPEL

22/04/2021
Image1

Projet concernant le Module 3 / Activité 1

Rappel : Les travaux d’aménagements écologiques du bassin de rétention de la Becque du Mont Noir à Saint Jans Cappel visent à lui redonner une fonctionnalité écologique et hydraulique. Ils ont été divisés en 2 phases afin de diminuer au maximum les impacts des travaux d’aménagement sur l’environnement. Ainsi, dans un premier temps, les travaux d’aménagement concernent la partie Nord du bassin (partie amont), ce qui permet de préserver la moitié Sud du bassin et de l’utiliser comme zone refuge pour les espèces présentes. et la 1ère tranche des travaux a pu être réalisée en début septembre 2019 par l’entreprise retenue : SARL LEBLEU (cf. bilan de la phase 1).

PHASE 2

Dans le cadre de la phase 2 des travaux d’aménagement du bassin de la Becque du Mont Noir à Saint Jans Cappel, une visite de terrain préalable aux travaux d’aménagement écologique a eu lieu le 1er juillet 2020 avec l’Entreprise délégataire (LEBLEU : Directeur de l’Entreprise + conducteur de travaux), le Conservatoire National Botanique de Bailleul et l’USAN. Lors de cette visite de terrain, il a été décidé :

  • Le mode de gestion des espèces protégées a été défini (stations à déplacer, mode de déplacement et zone refuge à laisser en l’état),
  • Le tracé précis de la Becque dans le bassin afin de conserver un caractère humide au niveau de la zone refuge pour favoriser la pérennisation des espèces protégées hygrophyles
  • La situation des 3 zones humides à créer pour créer des habitats diversifiés
  • La manière d’adapter le piège à sédiments en entrée de bassin pour gérer au mieux l’envasement via les matières en suspension charriées par la Becque en amont.

Dans le cadre de la communication sur ces travaux d’aménagement écologique dans le cadre du projet Interreg V LINBATYS, l’USAN a réalisé une maquette du panneau d’information en respectant m’ensemble des paramètres de la charte graphique Interreg V. Cette maquette a été soumise à l’approbation des partenaires d’ECOSYSTEM et de l’ETI. Il a été installé sur le portail du bassin au niveau du 224 rue Chieux à Saint Jans Cappel afin d’être le plus visible possible du grand public.

Afin de respecter les périodes de travaux prescrites par l’Arrêté Préfectoral autorisant les travaux, l’ordre de service a été envoyé le 2 septembre 2020. Les travaux se sont déroulés du 07 au 10 septembre 2020 inclus. Le premier jour certaines stations de plantes protégées ont été déplacées dans la zone refuge. Ensuite un travail de terrassement a permis d’ajuster le fond du bassin et le tracé de la becque a été dessiné en accord avec le CNBBl de manière à sinuer dans le bassin et à assurer un caractère humide de la zone refuges où les plantes hygrophiles se trouvent. Puis Les berges de la becque ont été aplanies de manière à assurer une bonne hydromorphologie du cours d’eau, et un surcreusement en 3 endroits périphériques de la becque ont permis de créer des zones plus souvent en eau. Un piège à sédiment en entrée de bassin a ensuite été installé de manière à capter les matières en suspension charriées par la becque en amont pour éviter un envasement ultérieur trop rapide.

Les travaux ont respecté l’ensemble des préconisations de l’Arrêté Préfectoral. C’est un projet complet alliant écologie, préservation de la flore et la faune locale, hydromorphologie et lutte contre les inondations.


Ces travaux ont été réalisés par temps sec, sans aucun aléas ni imprévu.

Image1

PHOTOS

La Becque du Mont Noir serpentant dans le bassin de manière à créer de larges méandres, et notamment pour conserver le caractère humide des zones d’évitement et des zones d’implantation futures des espèces protégées :

Image2

Les berges de la Becque du Mont Noir ont été « couchées » de manière à améliorer l’hydromorphologie du cours d’eau par des pentes douces et un lit mineur plus retreint pour favoriser l’auto-curage :

Image3

Les zone d’implantation des plantes protégées ont été « grattées » au godet de la pelle mécanique afin de préparer le sol (notamment le décompacter) et y faire une légère dépression pour que l’humidité puisse y être conservée. Ensuite, les plantes ont été déplacé8 au godet et délicatement déposées. Enfin, les plantes ont été arrosées afin de favoriser leur survie et leur reprise :

Image4 Image5 Image6 Image7

Deze website maakt gebruik van cookies om ervoor te zorgen dat u de beste surfervaring op onze website krijgt. Meer info